Pages

Saturday, 25 January 2020

L’œuf de caille

“All I ever wanted, all I ever needed is here, in my arms
Words are very unnecessary, they can only do harm”
Depeche Mode – “Enjoy the silence”

“Tout ce que je désirais, 
Tout ce dont j’avais besoin est ici, 
Juste là, dans mes bras,
Les mots ne sont pas nécessaires,
Ils ne peuvent que heurter.”

Image result for oeuf de caille

Depuis plusieurs mois, c’est devenu une véritable obsession pour Carla, elle ne pense qu’à cet œuf.
Tout a commencé dans une crique non loin de Collioure lors d’un pique-nique avec son oncle et sa tante. Gabrielle, la femme de son oncle, qui était enceinte et elles ont nagé toutes les deux loin de la côte, en faisant la planche. Elle laissait son ventre sortir de l’eau, comme une île, elles ont bien ri. Au loin, Gérard nageait et comme à son habitude, il a fait le pitre en mettant son maillot sur la tête. Elle aime bien Gabrielle, car elle lui parle comme à une personne normale, et elle adore Gérard, car il a toujours une idée farfelue à partager avec eux. Que ce soit un scénario de film dans lequel il imagine Louis de Funès dans le premier rôle, ou une idée de brocante, de recherche de trésor avec un détecteur de métaux, il n’est jamais à court d’idées. Quant à Gabrielle, elle la regarde, l’observe, s’intéresse à elle, lui pose de vraies questions et ne fait pas comme les autres adultes qui la prennent pour une demeurée et lui imposent de se coucher tôt, lui interdisent de manger des bonbons, lui mettent la main devant les yeux quand les héros d’un film font l’amour ou la forcent à manger des betteraves. Rien que d’y penser, elle en vomirait.

Gabrielle a déjà des soucis de couple avec le père de son enfant et Carla a été témoin d'une scène qu'elle aurait préféré éviter. Ils étaient venus passer le week-end chez eux, Carla a collé son oreille contre la porte, mais n'a pu entendre que les bruits camouflés d'une dispute.
Elle a compris qu'ils allaient partir, une nouvelle fois, peut-être la dernière.
Elle s’est cachée derrière la porte quand Gérard est sorti, totalement bouversée, et elle est allée se réfugier dans sa chambre pour réfléchir à ce qu’elle venait d’entendre.

Ils sont partis l’après-midi même et sont retournés à Narbonne chez eux, Gabrielle avait les yeux rouges d'avoir pleuré et elle s’est excusée. Carla s’est enfermée dans sa chambre avec son frère, ils étaient trop déçus, c’est toujours la même histoire avec eux, elle n’a pas voulu leur dire au revoir. On passe la semaine à les attendre, car avec eux c’est la vraie vie, on va au restaurant chinois, à la foire, ils rigolent, mais une fois sur deux ils annulent et Carla et Olive restent à jouer comme deux orphelins dans leur chambre avec des dinosaures en plastique. La dernière fois qu’ils sont venus, Olive est resté coincé dans les toilettes du restaurant, il hurlait comme un fou, c’était trop drôle, Carla se tordait de rire sur sa chaise, ils ont failli défoncer la porte. Elle aurait aimé qu’il y reste, elle en a un peu assez qu’il la tarabuste pour un oui ou un non. Avant, il était gentil, mais depuis quelque temps il est devenu un peu vicieux avec elle, dans le dos de tout le monde. Ça a commencé par un caillou avec lequel il lui a ouvert le crâne. Il a prétendu que c’était un accident alors qu’il l’avait fait exprès, il avait un sourire goguenard avec sa gueule d’ange et ses longs cils noirs, avant de jeter la pierre. Et puis il l’a perdue dans les bois aussi, mais cette fois-là, il n’a pas pu prétendre que c’était un accident. Maman était hystérique quand elle l’a vu arriver tout seul avec Myriem. Elle est sortie en courant de la maison de Lucas et a remonté le chemin vers le Mont Bouquet, hors d’haleine. Carla, perdue dans les bois, avait envie de faire pipi, mais elle n’a pas osé, elle pleurait, la nuit tombait, et un sanglier a traversé le chemin devant elle. Elle a senti une drôle de sensation entre ses jambes, comme du plaisir mêlé à de la peur, c’était étrange. Elle s’est bien vengée après quand on l’a retrouvée, maman l’a couverte de baisers, lui a dit qu’elle l’aimait, ce n’est pas tous les jours qu’elle passe avant Olive. Cela a même été l'une de rares fois dans son enfance.

Gabrielle lui manque déjà, elle est la seule adulte qui lui fasse des cadeaux de Noël de grande, et puis elle est très belle. Elle est toute en courbes, avec des taches de rousseur, un sourire incroyable qui efface tous les maux de la terre, des yeux qui pétillent comme du champagne, elle respire la vie, le feu, l’amour, pas comme certaines personnes de sa famille qui semblent veiller un mort.

Le jour du pique-nique, Gérard est allé pêcher des oursins, elle n’en avait jamais vu, ils y ont goûté, c’était un peu étrange, elle n’a pas trop aimé ce goût iodé. D’ailleurs Carla n’aime rien, ou presque rien, elle rêve d’un monde où l’on ne mangerait que des tartines à la confiture de myrtille et où la soupe non moulinée ou le pot-au-feu seraient bannis. 
Quand on lui a tendu un œuf de caille, les yeux de Carla ont brillé. Elle a saisi cette chose minuscule toute lisse, grise et tachetée et elle l’a caressée longuement, l’a observée, et elle l’a gardé dans sa main tout le reste de la journée, mettant soigneusement au point son plan d’action.
Elle ne pouvait bien sûr pas le lâcher, il avait besoin de chaleur, il était tout froid. Elle l’a réanimé longuement, a soufflé dessus en lui parlant, en lui disant que tout allait bien, qu’elle n’allait pas le manger, qu’elle allait le protéger et devenir sa maman.

Depuis, elle a mis au point un système de couveuse ininterrompu, elle n’a rien dit à personne. D’ailleurs, maman n’aurait pas été d’accord, mais le jour où sa caille va naître, elle ne pourra plus rien dire, elle sera obligée d’accepter. Maman est très gentille, un peu dépassée par les événements, seule pour élever deux enfants, mais très douce. L’été dernier, Olive et elle avaient vu des jouets qui leur plaisaient dans le magasin près de la gare, alors ils sont allés chercher maman à la sortie du train et lui ont supplié qu’elle leur achète un magnifique poupon pour Carla et Anatomie 2000 pour Olive. Ils ont signé un contrat avec elle dans lequel ils s’engageaient à ne pas demander de cadeau pour Noël. Ils ont ainsi fêté Noël en plein mois d’août. Et ils l'ont bien sûr fêté pour de vrai quelques mois plus tard.

La nuit, Carla couve l’œuf sous son oreiller en faisant bien attention de ne pas l’écraser, elle en a perdu un peu le sommeil, parfois elle se réveille la nuit pour voir si l’œuf n’est pas craquelé, mais toujours rien.
Le jour, elle le met dans une grande boîte d’allumettes qu’elle a remplie de coton et elle le met sur le radiateur. Elle n’aimerait pas que la caille naisse pendant qu’elle est à l’école, elle préférerait être là, mais ce n’est pas vraiment possible. Elle a demandé à maman de ne plus aller à l’école, ou alors de rester à la maison quand il y a gym ou piscine, mais celle-ci a refusé. Carla arrive à feindre des maux de ventre terribles pour éviter l’humiliation de la piscine, et maman lui fait des mots d’excuse, elle lui cède tout, car elle culpabilise du peu de temps qu’elle passe avec ses enfants. Carla, quant à elle, ne voit pas l’intérêt de se faire couler par le maître nageur. Une fois il l’a jetée à l’eau là où elle n’avait pas pied et il a ri en lui tendant la perche. Elle a du boire deux litres d’eau chlorée, elle aurait aimé gifler ce primate arriéré. Courir ou sauter dans des cerceaux, pas mieux, elle est bien mieux dans la classe à faire des colliers de perles en forme de minuscules myosotis bleu et blanc, ou à libérer les fourmis des bocaux dans lesquels elles ont été enfermées.
Madame Marchal n’était pas contente quand ils sont rentrés et qu’elle a vu que les bocaux avaient été mal fermés et que les fourmis s’étaient échappées. Elle a puni Carla qui, pincée, humiliée, a dû avouer sa trahison à cette institutrice qu’elle adore.

En sortant de l’école, son cartable sur le dos, elle s’essuie le genou, elle a troué son collant tout neuf, elle va se faire gronder, mais ce n’est pas de sa faute. Cet abruti de Jérôme l’a poussée dans la cour, son genou était en sang. Cet être ignoble est une erreur de la création, elle lui jetterait bien un sort pour qu’un cornichon lui pousse à la place du nez, mais elle le plaint. Il avait un frère jumeau très gentil qui est mort d’une méningite. Parfois Carla se dit qu’elle aurait préféré que ce soit Paul qui reste, lui, il ne lui soulevait jamais sa jupe, il avait même partagé son goûter avec elle une fois qu’elle l’avait fait tomber et que les enfants l’avaient piétiné en faisant la ronde. Depuis que Paul est mort, Jérôme est très méchant avec tout le monde.

Olive ne l’a pas attendue, il a rejoint ses copains sur la Dalle. Il va encore se prendre pour Spiderman aujourd’hui et se casser la figure en grimpant au mur. Normalement elle y va avec lui avant de rentrer et elle fait du patin à roulettes avec Fanny, sa meilleure amie. La Dalle est une immense place en béton surélevée où se retrouvent tous les enfants du quartier pour jouer. Dans cet ensemble d’immeubles déprimant où les enfants attendent que leurs parents rentrent du travail ou qu’ils les regardent, il y a ce point de ralliement ou des petits cow-boys poursuivent et maltraitent des petites squaws, alors que des adolescents fument des joints et font l’amour dans les caves du dessous, et que les parents regardent tristement par la fenêtre en gobant des calmants ou même se défenestrent pour y laisser des taches sur le bitume qui restent pendant des mois et pétrifient totalement une enfant de 6 ans. Il paraît qu’on a retrouvé un bébé mort-né dans une des caves, une jeune fille avait caché sa grossesse à toute sa famille, ils n’ont rien vu. Elle a accouché toute seule, sans pousser un cri, du fils que son demi-frère lui a fait.
Carla trouve une excuse pour dire à Fanny qu’elle ne peut pas venir, cette dernière trouve ça louche, mais Carla ne peut pas lui dire ce qui se passe, elle répéterait tout à son frère, qui à son tour le répéterait à Olive, et elle sait qu’il le dirait à maman ou qu’on lui prendrait sa caille.
Elle n’a pas osé demander à Madame Marchal combien de temps durait l’incubation d’un œuf de caille, mais six mois, elle trouve ça long quand même. Quoique les bébés mettent bien neuf mois, et les éléphants deux ans, alors il est clair qu’un oiseau, même tout petit, il lui faut du temps pour faire pousser ses plumes, ses griffes minuscules, son bec… Il se fait beau, se prépare, se fait attendre.
Parfois elle l’imagine tel un paon miniature, sortir de sa coquille en déployant des ailes bleues et mordorées, elle sait qu’il la reconnaîtra, qu’il saura que c’est elle sa mère, elle a vu ça à la télé, que les oiseaux pensent que les humains sont leurs parents quand ils les voient en sortant de leur œuf. Elle ne sait pas trop ce qu’elle va lui donner quand il va sortir, peut-être un peu de lait, du pain ? Elle sait qu’il sera très beau et qu’il deviendra son meilleur ami, qu’elle ne s’ennuiera plus jamais avec lui. Elle l’emmènera avec elle dans les Cévennes le dimanche, avec ses grands-parents, elle lui apprendra à voler, comme un épervier, il partira survoler la vallée du Gardon et viendra se poser sur son épaule quand elle lui sifflera de revenir. Finis les longs dimanches à attendre que le temps passe. Elle n’aura pas à attendre sa mère pendant des heures après l’école, elle n’en peut plus d’être seule.
Elle monte les escaliers quatre à quatre et, essoufflée, ouvre la serrure fébrilement. Elle referme à clé derrière elle et se colle contre la porte pour reprendre sa respiration. Elle a peur que le maniaque du quartier la poursuive dans la cage d’escalier. Quand elle monte, elle croit le sentir dans son dos, elle sent sa présence, elle panique. Un jour elle a entendu son souffle haletant, alors qu’elle avait gardé l’oreille contre la porte. Il est tombé amoureux de Mme Martin, la voisine, qui met toujours des nuisettes en dentelle rouge, des mules à pompon et se balade à moitié nue dans l’appartement avec des bigoudis sur la tête, alors il reste là et il fait pipi contre la porte, un pipi blanc.

Carla se rue dans sa chambre et ouvre la boîte d’allumettes. La caille n’est pas encore sortie, elle est déçue, mais ce n’est pas grave, elle va faire ses devoirs, goûter devant ses dessins animés préférés et puis elle cherchera un prénom pour l’oiseau. Elle le prend dans la paume de ses mains et lui souffle dessus pour le réchauffer. Maman rentrera dans deux heures, en attendant elle va sortir ses chaussons de danse et faire le Lac des Cygnes, ou alors elle ira remplir des ballons avec de l’eau pour les lancer sur les passants, avec la fille des Martin qui finira par faire pipi dans sa culotte tellement ce jeu les fait rire et le temps passera comme ça, comme tous les autres jours...

3 comments:

  1. OMG! This is a true obsession, thanks a lot for sharing and all the best to all parties involved!
    xx from Bavaria/Germany, Rena
    www.dressedwithsoul.com

    ReplyDelete
  2. Have a very happy Tuesday, dear Mafalda!
    xx Rena

    ReplyDelete
  3. je vis en irlande, je veux remercier et honorer DR.WEALTHY pour l'excellent travail qu'il a fait pour moi, il a amené mon amant dans les 72 heures que je n'ai jamais pensé que cela se concrétiserait jamais dans ma vie, mais ce grand homme DR .WEALTHY m'a prouvé que les pouvoirs peuvent faire des merveilles, j'ai obtenu son contact d'un ami en Irlande qu'il a aidé, mon ami m'a dit que cet homme est génial mais je me sentais comme hmm êtes-vous sûr? parce que je crois à peine à ce genre de choses, alors il m'a dit de ne pas m'inquiéter que quand je le contacterai, il me garantit à 100% que mon amant reviendra, mais si ça ne marche pas c'est lui qui donnera me rend mon argent, pour me montrer sa sincérité, il m'a donné ses papiers de maison, que si ça ne marche pas et qu'il ne m'a pas payé l'argent que j'ai dépensé, que je dois récupérer sa maison et il m'a donné tous les documents , j'étais tellement surpris qu'il était si sérieux à ce sujet, alors c'est comme ça que je l'ai contacté et je lui ai dit ce que je voulais, il m'a juste dit que tout se ferait dans les 72 heures, donc avec l'assurance que mon ami m'a donné i était confiant, donc dans les 72 heures qui ont suivi, il m'a dit que je venais d'entendre frapper à ma porte, je ne savais pas que c'était mon homme, alors c'est comme ça que j'ai ouvert la porte, la première chose qu'il a faite a été de se mettre à genoux , il a commencé à me supplier de lui pardonner qu'il était très désolé pour tout, j'étais vraiment surpris et aussi heureux, alors c'est comme ça que je lui ai pardonné et maintenant nous vivons ensemble plus heureux que jamais et utilisons les médias pour inviter mes amis à mon mariage qui se tiendra le 29 février 2020, je suis très heureux, merci à M. Daniel qui m'a donné son contact et son honneur être sur DR.WEALTHY, qui a beaucoup aidé, si vous rencontrez le même problème ou si vous avez n'importe quel type de maladie et que vous avez besoin de son aide, veuillez envoyer un courriel à DR.WEALTHY via wealthylovespell@gmail.com et recevoir toute sorte d'aide, voici son WhatsApp +2348105150446. visitez le site Web http://wealthyspellhome.over-blog.com

    ReplyDelete

Thanks for leaving a little note about my post! I will read every comment and visit you blog in order to return the favour! Cheers!

Getting ready for summer: Wishlist come true

Pink Bluetooth Cancelling Noise and Music Headphones – JBL T600 BTNC – 65€ on Materiel.net Dishevelled me working in my bed and ...